Vies Antérieures Chrystel Rieder - Méthode Chrystel Rieder©
Nom de votre société - Message ou slogan
 
        Méthode Chrystel Rieder©
      

 
Au fil des ans, j'ai développé ma propre méthode, que je ne cesse d'optimiser en permanence, alliant la lecture à l'aveugle (sans rien connaître à l'avance de la problématique du patient) des vies antérieures, de la période prénatale et de l'enfance, ainsi que l'analyse par la psychologie cognitive comportementale, et la guérison des émotions non digérées par le passé.
Ces émotions, imprimées dans l'inconscient, sont répétées aveuglément (et, bien entendu, inconsciemment) tout au long de notre vie, et même, le plus souvent, d'une vie à l'autre.
À travers la psychologie reconstructive, il est possible de travailler consciemment sur ces mécanismes, afin de s'en libérer.

Dans le cadre de mes thérapies, je propose non seulement de lire moi-même quelques vies antérieures pour le patient, mais je le guide aussi à aller lui-même à la rencontre de son inconscient.

Ceci peut se produire de plusieurs manières. Il m'arrive de voir la scène devant moi, comme si je regardais un écran en tant que spectatrice, mais il peut également m'arriver de vivre la scène depuis l'intérieur (fusion) et de ressentir les douleurs physiques et/ou les émotions des personnes impliquées. Les approches sont différentes, mais complémentaires dans le but de glaner le maximum d'informations utiles dans le cadre de la thérapie.

Il s'agit d'une approche thérapeutique extrêmement puissante visant à amener le patient à affronter son passé pour comprendre son histoire et ce envers quoi il reste loyal malgré lui. Et avec son expérience acquise entre-temps, à travers les âges et les vies, le patient parvient à aider son ancien lui-même pour modifier les programmations enregistrées, ou les émotions négatives imprimées, notamment en lui permettant de prendre conscience des conséquences dévastatrices de ces émotions négatives s'il les garde en lui et ne les lâche pas. Le but étant de vraiment libérer toute émotion ou tout sentiment imprimé à ce moment-clé et non digéré(e).
En effet, chaque individu se souvient inconsciemment de chacune de ses vies antérieures, et fait en sorte de rester fidèle aux rôles qu'il avait pu jouer par le passé.
Par exemple, prenons le cas d'une mère et d'une fille qui étaient un mari et une femme dans une vie passée. Par fidélité, ou respect de leur engagement conjugal, il s'est avéré que ni la mère ni la fille ne parvenaient à construire une vie de couple durable dans leurs vies actuelles. En effet, la mère s'est retrouvée veuve prématurément, suite de quoi la fille a divorcé. Les deux se retrouvaient dès lors seules, et ont décidé d'emménager ensemble et de faire toutes sortes d'activités ensemble, reproduisant ainsi les conditions dans lesquelles elles étaient en tant que mari et femme. Il n'y avait bien sûr pas de dimension sexuelle dans leur relation, mais tout le reste y était (manger ensemble, aller au cinéma, s'organiser pour les tâches ménagères, élever l'enfant de la fille ensemble, et ainsi de suite).

Le but de cette thérapie consiste donc à mettre en lumière les processus qui gouvernent nos faits et gestes, afin de les reconnaître, de les comprendre, et ultimement, de s'en débarrasser. Ceci permet d'éviter de s'attirer encore et encore des situations douloureuses. Car pour reprend l'exemple énoncé précédemment, il n'est pas exclu que ce soit à cause de la programmation inconsciente de la fille (« Je dois rester fidèle à mon époux (qui est ma mère actuelle) ».) que se sont mis en place les événements ayant finalement mené à son divorce. De cette manière, elle redevenait disponible pour être aux côtés de sa mère (son ancien époux) et ainsi honorer ses vœux de fidélité.
Il s'agit donc dans ce cas d'une sorte de dette relationnelle qui rend ses victimes prisonnières d'un cycle répétitif, imperméable à la mort, jusqu'à ce qu'elles parviennent à s'en défaire. En effectuant ce travail, il devient possible de s'affranchir de ces événements, comportements, attitudes, accidents, malchances, etc., a priori inexplicables.
Dans ce cas, il s'agissait de libérer non seulement la fille de ses programmations, mais également la mère, afin que toutes deux puissent s'épanouir sans nécessairement avoir besoin de l'autre à ses côtés pour être heureuse.
Il ne s'agit pas de rejeter notre passé, mais de corriger les émotions qui nous conditionnent à vivre ces situations pénibles.

Diverses croyances nous expliquent que l'âme choisit par elle-même d'expérimenter diverses situations ou difficultés. J'ai, de mon côté, choisi de croire que nous sommes en quelque sorte pris au piège, malgré nous, de nos émotions non résolues, créant ainsi les schémas répétitifs d'une vie à l'autre. En effet, à ce jour, je n'ai jamais entendu une âme me dire : « Je vis dans la précarité pour expérimenter la précarité. » Par contre, nombreuses sont celles qui se plaignent d'être restées prisonnières d'un concept, d'une idée, d'une problématique. Certaines personnes qui vivent le manque d'argent ont déclenché un processus de précarité, notamment par culpabilité (par exemple en ayant été riche et en ayant commis des actes injustes) et ils se privent aujourd'hui d'avoir de l'argent pour éviter de devenir à nouveau injuste et de ressentir à nouveau de la culpabilité.
Ou alors, pour reprendre un cas traité, il peut arriver qu'une personne qui ne parvient pas à réussir financièrement réalise qu'elle est restée prisonnière de sa vie d'esclave et garde imprimé dans son âme : « Un esclave ne gagne pas d'argent. Donc comme je suis un esclave, je n'ai pas le droit de gagner de l'argent. ».

Cette thérapie vise avant tout à libérer les patients de leurs croyances limitantes et du processus qui les a engendrées. Il ne s'agit pas du tout de faire du « tourisme karmique » simplement pour savoir qui a été qui et ainsi dresser une sorte d'arbre généalogique.
Par contre, dans certains cas, il est important d'aller rechercher un lien entre les personnes pour mieux comprendre un conflit actuel.

Mais ceci ne doit pas être l'unique but de la séance. Et d'ailleurs, par conscience professionnelle, je refuse de faire des séances basées exclusivement sur du tourisme karmique.